"Quand les doutes deviennent Forme"

Tel sera le thème de la 5ème édition de la Biennale de Sologne. L’artiste questionne la matière et ses possibles transformations, il engendre des formes et devient l'Explorateur de la Matière. La thématique retenue met en évidence la démarche du sculpteur depuis le concept de son œuvre, dévoilant ses doutes et remises en question, jusqu'à l'aboutissement du travail, dans une forme qui prend tout son sens. Un sens qui va au-delà des mots : L'œuvre se contemple plus qu'elle ne se déchiffre, avec toutes les émotions qu'elle peut faire émerger. Acteurs et Amis des Arts et de la Sculpture, nous vous donnons rendez-vous du 2 au 17 septembre 2017 à Chaumont-sur-Tharonne et dans les communes du territoire de la Sologne pour la future Biennale.

« Le doute est à l’origine de la liberté intellectuelle et de la sagesse de l’artiste. Douter c’est examiner, c’est démonter et remonter les idées comme des rouages, librement et sans précipitation, contre les certitudes puissamment ancrées en chacun de nous. »

 

Stanley NEFF
Commissaire d’exposition du Jardin de Sculptures et d’Artrimoine

Président d'honneur
Cedric Villani

"Le désir d'offrir au monde, l'exaltation de l'exploration, les doutes solitaires, les traversées du désert, la recherche de l'état de flux mental qui préside aux créations... les artistes comme les mathématiciens connaissent tout cela. Il y a plus de 200 ans, ici-même, à Chaumont-sur-Tharonne, le célèbre astronome Jean-Baptiste Delambre a connu sa traversée du désert, explorant une Sologne alors bien inhospitalière, tout occupé à ses travaux de triangulation qui devaient permettre de mesurer la Terre et ainsi créer le mètre, offert par la Révolution française à tous les peuples. Aujourd'hui le mètre est entré dans les habitudes, après mille difficultés; et la Sologne est devenue une terre accueillante où l'art s'invite année après année. Revenant sur les traces de mon illustre prédécesseur, j'ai la partie facile pour souhaiter à cette cinquième biennale de Sologne un immense succès"

Invité d'honneur
Galerie CAPAZZA

"Notre attachement à la Sologne, notre détermination à œuvrer au service de l'Art, a favorisé la rencontre avec les initiateurs de la Biennale  de Sologne depuis ses origines. Sans aucun doute le partage des objectifs fût sans réserve et donna naissance à une volonté commune d'augmenter l'image très connotée de la Sologne d'une vocation nouvelle afin qu'elle devienne un territoire de culture ouvert à l'art, conjuguant toutes les bonnes volontés tant institutionnelles que privées. Je tiens à saluer en particulier Monsieur Pascal Goubert de Cauville, maire de Chaumont sur Tharonne et l'excellente artiste Nathtalie Cirino qui sont à l'origine de cette belle initiative. Nous sommes heureux de répondre à l'invitation de l'actuel comité auquel nous souhaitons le succès mérité tant les efforts appuyés, déployés avec rigueur et passion se doivent d'aboutir."

Les temps forts de la Biennale

Le symposium
Cinq artistes en direct, au coeur du village

Installés au cœur du village sur la place Louis Blériot de Chaumont-sur-Tharonne, cinq artistes sculptent une œuvre à partir de billes de bois de grande taille (séquoia, cèdre, pin Douglas) sur le thème de la Biennale. Ainsi, les visiteurs peuvent voir l’avancement des sculptures au fil des jours. La place devient un lieu souvent spectaculaire, toujours captivant, quand l’artiste fait de la tronçonneuse le prolongement de son bras et de son imaginaire. La performance permet à ceux qui n'osent pas entrer dans une galerie d'aller à la rencontre de l'art et des artistes, les observer, leur parler ou se taire ensemble, se laisser aller à l'évolution de la création. La commissaire du Symposium est la sculptrice Nathalie Cirino. Les lauréats du symposium seront récompensés par le prix Léonard et le prix du public.

Le jardin de sculptures
La sculpture monumentale en paysage

Environ 120 œuvres d’une cinquantaine d’artistes émailleront, dans une mise en scène inventive, née du dialogue entre les œuvres, la nature et les lieux, un parcours sur 10 hectares. Le cadre exceptionnel du parc du château privé de La Motte, à Chaumont-sur-Tharonne, s’ouvre au public pour cette occasion.
Le jardin sera organisé en trois lieux : les sculptures monumentales, les petits formats dans une galerie éphémère, et un espace " carte blanche " dont l'aménagement est laissé à l'initiative de notre invité d'honneur, la galerie Capazza

Artrimoine
Art en patrimoine

Pour plus de visibilité, nous proposons un parcours de sculptures monumentales dans le cœur historique de 18 lieux de culture et communes de Sologne qui ont souhaité s’associer à la manifestation. Son objectif ? Mettre en résonance Art Contemporain et Patrimoine Historique. Artrimoine, c'est l'engagement des artistes, la sculpture aux dimensions majestueuses, la beauté du patrimoine et l'implication de nos partenaires locaux.

Découvrir le parcours
Le parcours d’éducation artistique et culturelle
Favoriser l’éveil des plus jeunes à la sculpture

Sculpt’en Sologne a toujours porté un grand intérêt à la sensibilisation des enfants à l’art et en particulier à la sculpture. Elle a imaginé un parcours pédagogique pour initier les jeunes aux différentes techniques de la sculpture et au processus de création favorisant la réflexion, la coopération, l’échange et l’entre-aide, par le biais d’un projet collectif. Des artistes interviennent dans des écoles des communes de la région tout au long de l’année scolaire. Cette action sera complétée, durant la biennale, par la rencontre des enfants avec les artistes du symposium et leur visite du Jardin de sculptures en compagnie de nos médiateurs.


édition 2015


"L’INVENTION DE LA NATURE"

L’invention de la Nature est-elle une idée de l’Homme, ou bien l’Homme est-il invention de la Nature ? Si « l’invention de la nature » est le thème de notre Biennale qui a de nouveau animé la Sologne, ses bois, ses étangs et ses villages au fil de l’été 2015, c’est encore une fois grâce aux hommes qu’elle existe. Ceux qui l’ont créée, ses animateurs et présidents originels ; ceux qui la font vivre et lui donnent un développement nouveau, artistes, bénévoles, membres de l’association Sculpt’en Sologne, élus locaux, partenaires publics et privés…

L’étroite symbiose entre l’humain et le paysage, entre l’artiste et la nature, font évoluer progressivement notre Biennale du statut d’évènement inédit et circonscrit dans l’espace et dans le temps à celui de rendez-vous incontournable et certainement unique en France. Au travers du Jardin de Sculptures à Chaumont-sur-Tharonne, du parcours de l’art environnemental proposé tant sur les territoires des communes de Sologne que dans des lieux privés et inattendus, des performances des sculpteurs sur bois, les chemins se croisent, s’entremêlent, pour finalement se confondre en la Biennale de Sculpt’en Sologne.

Sculpt’en Sologne 2015 poursuit son ambition de faire découvrir simultanément la sculpture monumentale et la grande nature de Sologne, de faire découvrir des petits formats dans des lieux d’exposition insolites, de créer un véritable parcours de sculptures au cœur du village de Chaumont-sur-Tharonne, de travailler en collaboration avec des galeries d’art.

2015, c’est 56 artistes, près de 200 œuvres exposées, avec la poursuite des composants antérieurs de Sculpt’en Sologne : le symposium, le jardin de sculptures, l’art environnemental qui s’étend sur le territoire de Sologne durant tout l’été, les artistes au cœur du village, les ateliers pédagogiques et des visites guidées par des médiateurs de l’IESA (Institut d’Etudes Supérieur des Arts), en destination du public et des écoles.


édition 2013


"TERRITOIRES EN RESONNANCE"

Sculpt’en Sologne 2013 constitue un parcours culturel original et complet, permettant de passer une journée de découverte exceptionnelle de la sculpture monumentale contemporaine et de la nature au cœur de la Sologne avec l'ouverture d'espaces publics et de lieux privés.

Pour cette troisième édition, les vibrations qui nous habitent restent intactes : pérenniser Sculpt’en Sologne continuer de découvrir et faire découvrir l'expression sculpturale sous toutes ses formes ainsi que la Sologne, sa nature, ses étangs et propriétés privées. Portée par nos valeurs de partage, d'ouverture et de convivialité, la biennale de sculpture monumentale contemporaine continue de grandir : de nouvelles richesses artistiques et humaines nous rejoignent, un parcours d'œuvres sur étangs et Land Art dans les communes voisines de Chaumont-sur-Tharonne accessible dès cet été est constitué et cinq jours d'exposition et de performance ont été ajoutés fin septembre. Par le thème de « TERRITOIRES EN RESONNANCE », c'est l'engagement des artistes, la sculpture aux dimensions majestueuses, la beauté de la nature, l'implication de nos partenaires et les contributions locales qui ont été mises à l'honneur.

2013, c’est 45 artistes, 150 œuvres exposées, le jardin de sculptures, le symposium, le land art, les œuvres in situ, des ateliers pédagogiques en collaboration avec les écoles.


édition 2011


"OSER !"

La 2ème édition prend de l’ampleur avec son jardin de sculptures situé au château de La Motte à Chaumont-sur-Tharonne. Ce lieu exceptionnel de 10 hectares accueille l’exposition de sculptures monumentales de plus de 40 artistes sculpteurs. Un hommage est rendu à Vincent Batbedat (1932-2010), sculpteur emblématique de la seconde moitié du XXème siècle ; la présentation de nombreuses pièces et l'évocation de sa vie et de son œuvre sont rendues possible grâce à Michèle Broutta.

La puissance artistique des sculptures prend alors corps avec le paysage solognot environnant. Ce spectacle, riche en émotions, est mis en scène afin de côtoyer plus de 100 œuvres monumentales que l’on soit néophyte, amateur d’art ou de jardin ou collectionneur avisé. Le jardin de sculptures est le mélange entre la création, l'émotion, la nature et les cultures : la sculpture dans la nature, la nature habitée par la sculpture.

Pour cette 2ème édition du symposium, cinq sculpteurs ont été sélectionnés et travaillent en direct sur le thème de la FLUIDITE.

Ainsi, le visiteur pourra se promener dans le village, contempler le jardin de sculptures, retrouver les sculpteurs du symposium travaillant en direct sur la place du village, découvrir également une exposition de leurs œuvres dans un espace dédié à la Mairie de Chaumont sur Tharonne. Deux artistes seront récompensés par un prix public et un prix jury.


édition 2009


"L’AUTOMNE"

En 2009, l’association Sculpt’en Sologne voit le jour. Un symposium de sculptures monumentales réunit 5 artistes sculpteurs professionnels sur la place du village de Chaumont sur Tharonne sur le thème de l’AUTOMNE. Durant 9 jours, les sculpteurs travaillent sur des billes de bois (pin Douglas et cèdre) d’environ 3 mètres de long.

L’objectif de ce symposium est, entre autres, de sensibiliser le public à l’art et en particulier à la sculpture et de le rendre accessible à tous. C’est aussi de faire découvrir des artistes de qualité, leur technique ainsi que leur processus et démarche de création. Le symposium permet à ceux qui n'osent pas entrer dans une galerie d'aller à la rencontre de l'art et des artistes, les observer, leur parler ou se taire ensemble, se laisser aller à l'évolution de la création. C’est un lieu d’échange et de partage permettant de promouvoir la création artistique, de faire découvrir un village d’exception en lui donnant une autre dimension, en le dynamisant et en impliquant les habitants. Une sélection des œuvres des artistes est exposée dans un espace dédié à la Biennale de Sculpt’en Sologne le temps de la manifestation.

A l’issu de ce symposium, deux prix sont décernés, le prix public et celui d’un jury constitué de professionnels de l’art. Les sculptures réalisées habitent le village durant 2 ans sous la forme d’un parcours au sein du village. Leur présence se fond à leur environnement, la Sologne, lieu préservé et unique.